Snap confirme le licenciement d’environ 1300 personnes

Coup dur pour la tech. Dans le but de réduire les coûts et d’économiser de l’argent, la société qui développe Snapchat, Snap, s’est séparée d’environ vingt pour cent de ses travailleurs, ce qui a également entraîné la mise en veille de l’activité jeux de la société.

Selon un rapport d’Engadget, la société a mis fin aux emploiis d’environ 1 300 travailleurs et réorganisé les priorités de nombreux investissements déjà existants au sein de l’entreprise.

Snap a annoncé sa réorganisation aux investisseurs dans un mémo, indiquant qu’elle se concentrera sur l’expansion de la communauté, la croissance des revenus et la réalité augmentée comme ses trois principales priorités stratégiques. Il a été dit qu’il y aurait « abandon ou réduction substantielle des dépenses » pour tous les projets qui ne contribuent pas directement à ces piliers.

Cela inclut la mise en mode maintenance de ses jeux et mini-apps avec « une diminution substantielle des investissements. » Snap n’a pas précisé combien de licenciements faisaient partie de son segment de jeux, mais il a dit que le nombre était « considérablement réduit. »

De plus, la majorité de ses émissions originales sur Snapchat ont été annulées, et la société a déclaré qu’elle allait « concentrer ses efforts sur le contenu réalisé par nos partenaires et par des artistes. »

En outre, Snap réduit la portée de ses investissements dans son produit « REELS » et arrête toute recherche supplémentaire sur sa caméra drone Pixy. Les « REELS » ont été introduites en 2016.

En outre, le document indique que ces modifications permettront à l’entreprise d’économiser environ 500 millions de dollars. Ce montant reflétait une diminution de 450 millions de dollars des expériences opérationnelles ajustées ainsi qu’une diminution de 50 millions de dollars des coûts fixes de contenu.

« Malheureusement, compte tenu de la baisse actuelle de notre taux de croissance des revenus, il est devenu évident que nous devons réduire notre structure de coûts pour éviter de subir des pertes continues importantes », a déclaré Evan Spiegel, PDG de Snap, dans une lettre adressée aux membres du personnel.

« Bien que nous ayons constitué des réserves de capital considérables et pris des mesures importantes pour éviter de réduire la taille de notre équipe en évitant de réduire le montant de nos dépenses dans d’autres domaines, nous devons maintenant faire face aux implications de la réduction de la croissance de nos revenus et nous adapter au climat du marché. »