Devenir installateur de panneaux solaires photovoltaïques

Depuis quelques années, la France tente de rattraper son retard en matière d’énergies renouvelables. Et si la part de ces énergies propres représentait 17,4 % de la production totale d’électricité en 2015, l’objectif annoncé par le gouvernement est de 40 % à l’horizon 2030. Autant dire que, face au nucléaire et aux énergies fossiles, le secteur des énergies renouvelables est en réelle augmentation. Il n’est donc pas étonnant, au travers des actualités du monde de travail, de retrouver de plus en plus de postes d’installateur de panneaux solaires à pourvoir.

Le métier d’installateur-mainteneur en systèmes solaires

Le métier d’installateur de panneaux solaires photovoltaïques est une profession pluridisciplinaire. En effet, le technicien en énergies renouvelables doit disposer de nombreuses compétences. Son domaine d’activité nécessite d’être spécialisé à la fois en électricité, couverture et zinguerie. En plus de la pose de panneaux solaires, du câblage et du raccordement électrique, l’installateur doit également assurer la conformité et l’étanchéité de l’installation. Il devra, à ce titre, réaliser des travaux de toiture pour que les panneaux photovoltaïques s’adaptent au mieux à l’existant.

Les formations permettant d’accéder à cet emploi

Afin de devenir installateur de panneaux solaires, plusieurs cursus existent en France. Les deux principales formations reconnues par l’Etat sont la MC (Mention Complémentaire) de technicien en énergies renouvelables et le CQP (Certificat de Qualification Professionnelle) d’installateur-mainteneur en systèmes solaires thermiques et photovoltaïques. Accessibles après un Bac Pro ou un CAP, ces formations permettent au bout d’un an de prétendre à un poste d’installateur de panneaux solaires. Par ailleurs, différents BTS, DUT et licences pro proposent à leurs étudiants d’évoluer vers des fonctions de technicien-conseil.