Choisir un prestataire d’hébergement web

Baie Serveur

Il existe aujourd’hui plus d’une centaine de sociétés proposant de l’hébergement web. Rien qu’en France. Difficile de s’y retrouver et de faire le bon choix si l’on est pas un spécialiste du métier. L’objectif de cet article est de vous présenter succinctement les critères les plus important qu’il faudra surveiller au moment de faire votre choix

A la recherche de la performance

La première interrogation concernant les qualités d’un prestataire d’hébergement tourne souvent autour de performance voire de la vitesse même si les notions sont en réalité différentes.

Pour l’hébergement d’une application web classique comme un C.M.S. (WordPress ou Prestashop) vous gagnerez en performance (puissance de calcul et temps de chargement) si votre hébergeur réponds aux exigences suivantes :

  1. Version de PHP récente : 7 et +
  2. Hébergement « SSD » : stockage sur de la mémoire « flash » plutôt que sur des disques durs « à l’ancienne »
  3. HTTP/2 : notamment si vous comptez utiliser un certificat SSL (site en https)
  4. Localisation des serveurs en France si vous visez le marché français.

A la recherche de l’offre illimitée

De plus en plus d’hébergeur propose des formules illimitées. Cela signifie que vous n’êtes pas limité par la taille ni par le traffic généré par votre site web. Il y a généralement 3 indicateurs à observer pour éviter les déceptions :

  1. limite sur le traffic (basé sur la notion de bande passante et exprimé en GigaOctet)
  2. limite sur le stockage (basé sur les fichiers stockés / utilisé par le site web et également exprimé en GigaOctet)
  3. limite concernant les bases de données (exprimé en Mo ou en Go en fonction de la générosité du prestataire)

Soyons honnêtes, il est rare de rencontrer aujourd’hui une offre d’hébergement qui serait sous-dimensionnée en bande-passsante ou en stockage de fichiers ( on est toujours dans un contexte d’hébergement d’un CMS classique, pas d’un site de streaming …).

En revanche, il faudra être vigilant sur la taille maximale des bases de données. 1go sera un minimum pour « voir venir », moins serait une mauvaise idée si vous êtes un peu ambitieux !

Bilan, on se tournera soit vers une offre illimitée (si elle l’est réellement sur les 3 points mentionnés ) soit vers une offre qui propose de créer des bases de données de taille généreuse.

Deux points qui peuvent aussi faire la différence : le nombre de base de données qu’il est possible de créer. La taille et le nombre de boîtes email qu’il est possible de configurer.

Et le facteur prix dans tout ça ?

Les offres dites « mutualisées » qui proposent de l’hébergement à bas coût sur des serveurs partagés se vendent aujourd’hui entre 1 et 10 euros par mois (voir ce comparatif récent), nom de domaine inclus. L’enjeu financier n’est donc pas immense  et le prix ne devra pas être votre premier critère de choix.

En revanche, il sera toujours intéressant de prêter attention à la qualité du support client et aux différents avis que vous pourrez lire sur tel ou tel société. Par exemple sur les réseaux sociaux.